Résistances & Alternatives : Forum Anti-Nucléaire

Filtre anti-pub

Afin de bloquer les encarts de pub envahissant les pages web
nous vous invitons à ajouter le module  Adblock à votre navigateur :

Lien pour Firefox
Lien pour Chrome
Lien pour Safari

Novembre 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier

AGENDA DEMOSPHERE

Suivez-nous !


    Grève de la faim pour un référendum sur le désarmement nucléaire

    Partagez
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 155
    Date d'inscription : 14/05/2012
    Localisation : Ain

    Grève de la faim pour un référendum sur le désarmement nucléaire

    Message  Admin le Jeu 17 Mai - 12:01

    Grève de la faim pour un référendum sur la participation de la France à l’abolition des armes nucléaires
    Mise en ligne le : 15 mai 2012

    Déclaration du Comité de soutien


    Le peuple français n’a jamais été consulté sur la question des armes nucléaires, armes de crimes contre l’humanité construites en son nom et avec ses subsides. Depuis 16 ans, ACDN réclame en vain un référendum. Cette demande a été soumise à tous les candidats à l’élection présidentielle de 2012, la question étant : « Approuvez-vous que la France participe avec les autres Etats concernés à l’élimination complète des armes nucléaires, sous un contrôle mutuel et international strict et efficace ? ».

    Trois des dix candidats présents au premier tour ont répondu oui à la question et à la demande de référendum. Au second tour, Nicolas Sarkozy a répondu par un double non et François Hollande n’a jamais répondu. Toutefois, il a fait savoir qu’il assumait pleinement la dissuasion nucléaire (Libération, 22.12.2011) et qu’il conserverait les « deux composantes » (aérienne et sous-marine) de la force de frappe (c’est son 60e « engagement pour la France »).

    Si le Président de la République reste sur cette ligne, il bafouera :

    - la vie humaine, car une bombe atomique, ce sont « des centaines de milliers de morts, des femmes, des enfants, des vieillards carbonisés en un millième de seconde, et des centaines de milliers d’autres mourant au cours des années suivantes dans des souffrances atroces » : c’est « un crime contre l’humanité » (Alain Peyrefitte à Charles de Gaulle, le 4 mai 1962) ;

    - le droit international, qui fait obligation aux Etats nucléaires ayant signé le Traité de Non Prolifération "de poursuivre de bonne foi et de mener à terme des négociations conduisant au désarmement nucléaire dans tous ses aspects, sous un contrôle international strict et efficace", comme l’a confirmé la Cour Internationale de Justice dans son avis du 8 juillet 1996 ;

    - la Constitution, qui place au-dessus de tout et impose le respect des droits de l’homme, ainsi que le respect des traités ;

    - le bon sens, car il est absurde de défendre les valeurs républicaines, dont la fraternité, en menaçant de commettre des crimes contre l’humanité ; absurde de lier ses "intérêts vitaux" à l’emploi d’armes suicidaires contre un pays qui en disposerait aussi ; absurde de prétendre garantir la sécurité de notre pays par ces armes tout en les interdisant aux autres ; absurde de vouloir faire des économies et de gaspiller des milliards dans des engins de mort inutilisables ;

    - le peuple et la démocratie, car les deux candidats ont imposé leur point de vue aux Français sans en avoir débattu dans la campagne, alors qu’aujourd’hui, d’après des sondages convergents, on sait qu’au moins huit Français sur dix sont d’un avis contraire.

    50 ans d’omerta militaire et nucléaire, ça suffit. Le changement, c’est maintenant.

    Exigeons du nouveau Président, du nouveau gouvernement et des candidats à la députation qu’ils engagent la France dans la négociation d’une Convention d’élimination de toutes les armes nucléaires. Cette question est inscrite à l’agenda international, elle doit être posée aux Français dans les termes mêmes cités plus haut. Pour obtenir le référendum qui nous permettra de la trancher démocratiquement, Jean-Marie Matagne, 68 ans, président d’ACDN, est entré en grève de la faim le 15 mai 2012.

    Soutenons cette action, et rejoignons-la par tous moyens à notre disposition.

    - Comité de soutien : CS[center]GF-RAHAN (Comité de Soutien à la Grève de la Faim pour un Référendum et l’Abolition Historique des Armes Nucléaires)
    - 05 16 22 01 39
    - csgf.rahan@gmail.com->csgf.rahan@gmail.com
    - CSGF C/o ACDN, 31 rue du Cormier 17100 - Saintes


    SITE INTERNET ACDN
    Page facebook ACDN


    Dernière édition par Admin le Jeu 17 Mai - 12:14, édité 2 fois
    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 155
    Date d'inscription : 14/05/2012
    Localisation : Ain

    Jean-Marie Matagne - Président ACDN

    Message  Admin le Jeu 17 Mai - 12:07

    ITV de Jean Marie Matagne France3 le 15 mai 2012
    http://referendumabolition.over-blog.com/

    Jean-Marie Matagne, 68 ans, président d'ACDN (Action des citoyens pour le désarmement nucléaire à Saintes), a commencé hier matin, après un dernier petit-déjeuner, sa grève de la faim à durée indéterminée. Un jeûne contestataire pour obtenir un référendum sur la participation de la France à l'abolition des armes nucléaires.
    Un dernier recours pour ce militant très engagé depuis vingt-six ans dans la lutte pour l'abolition du nucléaire. « J'ai épuisé tous les recours juridiques et écris plusieurs courriers à François Hollande qui sont restés sans réponse. J'ai d'ailleurs envoyé un dernier mail à son cabinet avant de commencer ce jeûne.

    La suite de l'article :
    http://www.sudouest.fr/2012/05/16/un-jeune-pour-contester-les-armes-nucleaires-716103-1531.php

    avatar
    Admin
    Admin

    Messages : 155
    Date d'inscription : 14/05/2012
    Localisation : Ain

    Des Nouvelles de MONSIEUR MATAGNE !

    Message  Admin le Mar 29 Mai - 19:35

    Le 29 mai 2012

    RETENEZ BIEN SON NOM !

    Jean-Marie Matagne entre aujourd’hui dans son 15e jour de grève de la faim pour obtenir un référendum sur la participation de la France au processus d’abolition des armes nucléaires.

    Depuis le 15 mai, il a perdu 10 kilos, mais sa santé est bonne et son moral intact. Ce week-end, les journaux et hebdos de Charente Maritime (Sud Ouest, Le Littoral, La Haute Saintonge, L’Angérien libre…) et les radios locales ont bien rendu compte de son action.
    Son comité de soutien (CSGF-RAHAN) poursuit l’extension et la coordination de la solidarité au niveau national. La perspective de jeûnes symboliques d’accompagnement se précise.

    De nombreux messages de soutien lui sont parvenus de toute la France et de l’étranger. Sa détermination est totale. Il attend une réponse du Président de la République à sa demande d’audience.

    Il a publié hier, sur le blog de Jean-Marie Collin (expert en armements et en désarmement) et sur le site d’ACDN un article intitulé : Abolition des armes nucléaires : Un "contrôle mutuel et international strict et efficace" est-il possible ?

    http://acdn.france.free.fr/spip/article.php3?id_article=751&lang=fr


    Comment agir ?

    ECRIVEZ AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
    lettre type ici à télécharger :
    http://acdn.france.free.fr/spip/IMG/doc/Modele_lettre_PR.doc

    tout soutien quel qu'il soit est le bienvenu
    pour le rendre officiel il suffit à minima de remplir le bulletin proposé par acdn

    ADHEREZ AU COMITE DE SOUTIEN
    bulletin à télécharger ici
    http://acdn.france.free.fr/spip/IMG/doc/Appel_du_Comite_de_Soutien_a_la_Greve_de_la_Faim.doc

    Pour rejoindre le Comité, merci de retourner ce bulletin rempli, par courriel csgf.rahan@gmail.com ou par courrier (avec chèque et/ou double de ma lettre au Président de la République) : CSGF-RAHAN C/o ACDN 31 rue du Cormier 17100 Saintes )

    Contenu sponsorisé

    Re: Grève de la faim pour un référendum sur le désarmement nucléaire

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 19 Nov - 0:57